Le blog d'une Dramavore

Comment avoir une carte sim coréenne avec son téléphone français ?

Rien de plus simple !! Je viens de le faire et je salue encore une fois la simplicité et le service à la coréenne ;). J’ai choisie l’opérateur KT Olley, parce que c’est le wifi que j’ai trouvé partout où je suis allée, ce qui est plutôt pratique et économique.


En détail ça donne quoi ?


Les prérequis :
- Votre passeport (pas une copie)
- Votre téléphone compatible (débloqué tout opérateur et surtout pas trop vieux (2-3 ans max))
- Au moins 50000 won en cash voire plus selon vos besoins :)


Tout d’abord RDV à la boutique Olley où vous êtes sûr d’avoir un accueil en anglais :
1. Prendre la green line 2 et s’arrêter à Hongik Unniversity / Hongdae
2. Choisir l’EXIT 9
3. A la sortie du métro regardez vers la gauche, vous avez devant vous la boutique Olley (Un gros logo rouge)
4. Les bureaux sont à l’étage, ce que je peux vous conseiller c’est de saluer la personne en bas et d’aller directement vers l’escalier (si vous ne voulez pas vous perdre en explication)
5. En haut de l’escalier, tournez directement sur votre droite, où vous trouverez une petite machine à deux choix dont un où il est écrit « prepaid », tapez dessus, ce sont les tickets d’attente, si vous n’en prenez pas un, personne ne viendra vous voir même si vous êtes tout seul dans la salle… Je vous assure…
6. On vous appelle et là à vous de choisir vos besoins en data et combien de temps vous voulez votre carte. Il faut aussi que vous laissez votre téléphone à la personne, inutile de changer la langue, ils connaissent les menus par cœur ^^
7. Vous payez, vous partez, vous n’avez rien signé, aucuns documents, aucunes infos, juste un post it avec votre nouveau numéro….
8. Par la suite vous recevez une tartine de SMS avec toutes les infos, en coréen ET « l’essentiel » en anglais :)
9. Aucune attente, votre smartphone est déjà configuré et opérationnel !!


Et on a quoi pour combien ?
La carte sim coûte en elle-même 8 800 W
Vous ajoutez à cela votre abonnement téléphonique (dégressif) selon le temps que vous restez en Corée (30j/8000 W, 60j/10 000 W, 120j/20 000, 180j/30 000 W de mémoire ^^). Vous ne payerez qu’une seul fois cette partie. Cet abonnement comprend à peu près 30 min de communication par mois, après vous serez surfacturé (mais là je n’ai pas tout compris)
Et ensuite vous choisissez vos besoins en data en LTE ou en 3G selon la compatibilité de votre tel (mon Note 3 est en LTE), au choix 500mb, 1go ou 2go, la verison 1go est à 14 500 W à renouveler tous les mois, et vous n’avez que 24h de délais sinon votre carte sim ne marchera plus (de ce que j’ai compris mais c’est à clarifier…), vous pouvez le faire dans n’importe quelle boutique Olley qu’on trouve à chaque coin de rue.


En bref
Pour environ 40 euros, vous avez votre smartphone opérationnel pour 6 mois, connecté en WIFI Olley quasiment partout (n’oubliez pas de réactiver le WIFI), et 1go juste au cas où et surtout rien à configurer puisque le monsieur a tout fait. Et si vous perdez le post it avec votre numéro, vous le trouverez tout simplement dans vos contacts sous votre nom ;)


Fastoche non ? Si c’est pas beau la corée !!
DAEBAK !!

 

Commentaire (1) Clics: 6267

Premières journées à EWHA

Ce qu'il faut se demander après que le rêve soit devenu réalité, c'est : est-ce que c'était vraiment une bonne idée ? Ah AH !!

Malgré tout mon enthousiasme et quelques instants euphoriques, je n'ai pas encore trouvé ma place dans cette ville bouillonnante ^^. Les cours n'ont pas encore commencé, ma coloc n'est pas encore installée et j'ai la fâcheuse tendance de me perdre dans un mouchoir de poche, alors ça va plutôt doucement :), mais soyons réaliste, ce n'est que le commencement !! 

Alors Ewha, c'est vraiment très très grand, avec un nombre incalculable de bâtiments sur une superficie qui vous fera les jambes. C'est très bien aménagé, comme une micro ville dans une ville. Vous pouvez y survivre des mois sans quitter le campus. On trouve vraiment tout ce dont on a besoin. Les gens sont plutôt occupés et le contact n'est pas forcément évident, un peu de notion en coréen ne ferait pas de mal et j'attends avec impatience de rencontrer mes compagnons de cours ^^.

Voici le Language Center (ELC), un bâtiment à deux pas des logements étudiants, et surtout l'école qui m'accueillera pour 3 mois :)

J'ai profité de cette journée de repos pour faire un petit tour dans le quartier et j'ai commencé par la rue hautement piégée Ewhayeodae-Gil à l'entrée du campus

Imaginez une rue faîte pour les filles rien que pour les filles... Ewha ayant une population majoritairement féminine, le quartier s'est adapté et du coup c'est le piège absolu !!
On y trouve quasiment toutes les grandes marques de cosmétique sans compter celles que je ne connais pas et en plus en solde. Vous trouverez votre bonheur en fringues "made in Korea" en veux-tu en-voilà à tous les prix et dans les dernières tendances (je vous vend du rêve là ^^) mais aussi des accessoires en tout genre (cheveux, bijoux, smartphone, etc.), des chaussures et une multitude de resto et de café. C'est la rue à visiter si vous avez une fringale de shopping ! J'ai essayé de résister mais je suis une petite nature moi... Bon je n'ai pris que l'essentiel :)

 

Et je suis tombée sur cette grosse boutique qui ne paye pas de mine, cachée dans une des allées perpendiculaires et ce fut une belle surprise ^^ !

 

Le choix est un peu restreint mais on y trouve des produits de très bonnes marques comme Sulwhasoo, History of whoo, La Neige, etc à des prix super attractifs. On y trouve aussi des biscuits et des bonbons ^^. Ce que j'ai apprécié dans cette boutique c'est que les vendeuses ne te suivent pas tout le temps (je sais pas vous mais moi ça me stresse :/). J'ai fais de superbes affaires, j'y retournerai plus que certainement ;)

Demain c'est le placement test pour les cours de coréen, je ne sais pas si c'est vraiment utile pour moi, vue mon niveau (level 0) mais je suis venue pour ça alors, Fighting ^^ !!

 

Commentaire (0) Clics: 1747

KOREA 2016 // CHAP 3 // Quitter son job, démission, congé sans solde ou congé sabbatique ?

PicsArt 01 09 10.39.37

Avoir une envie une voyager, c’est bien, en avoir les moyens et la capacité de le faire c’est une autre affaire… Qui dit partir à l’aventure dans une contrée lointaine associe souvent cela à des souvenirs et des rencontres inoubliables… Certes. Dans nos rêves, notre futur séjour est surtout une façon de voir l’herbe plus verte chez le voisin… Mais d’une manière ou d’une autre vous allez rentrer chez vous, dans votre famille, chez vos amis, dans votre patelin local où rien n’aura changé. Que se soit définitivement ou pour quelque temps. Et si un voyage ça se prévoit, un retour se réfléchi aussi. C’est même d’ailleurs le plus important. Si le voyage est une nécessité c’est qu’il va influer sur vous et vous changera, de l’intérieur comme de l’extérieur. A votre retour, vous ne serez plus le même.
Personnellement, je n’exige rien de ce séjour en Corée mais j’en attends beaucoup à mon retour, me sentir humainement et culturellement plus riche, plus apaisée, sans regret…
Bref on ne part pas pour un séjour de 6 mois ou plus sur un coup de tête, et ça, même si vous êtes Crésus. Du moins si vous avez une once d’instinct de préservation vous vous poserez la question de ce que vous ferez à votre retour. S’il vous restera de quoi vivre, si vous aurez encore un toit, des proches, etc.

Pour ma part je suis en CDI dans une petite agence de com. Ils ont bien compris (et entendu) que ce break était vital, pleurer en bossant, ce n’est pas cool… La décision de démissionner de l’entreprise était une solution, mais j’aime trop mes collègues pour en arriver là, alors m’ai venu l’idée d’un bon break et donc de poser un congé et revenir à mon poste plus tard. Quitter un CDI, aujourd’hui, n’est pas un bon plan surtout dans les métiers de la com où les places sont chères. Mais c’est aussi prendre le risque de vraiment galérer à votre retour, parce qu’un trou dans un CV, aligné avec une démission, ça ne fait pas bon ménage….

J’ai donc demander un congé de 6 mois, et là la grande question, congé sans solde ou congé sabbatique ?
La différence me semble assez simple, soit vous avez droit à un congé sabbatique (vous répondez à tous les critères), soit votre boss est cool et vous prenez un congé sans solde.
Sur ce site, vous avez toute l’explication en détail de la différence entre les 2 et que choisir selon votre cas :

http://lesglobeblogueurs.com/conge-sabbatique-sans-solde-voyage-tour-du-monde/

Bref, quitter son travail en toute légalité et en douceur, c’est possible, le tout est de le prévoir. Il ne faut pas oublier qu’au-delà des frais de votre séjour, vous n’aurez pas non plus de rentrée d’argent, et que votre poste doit encore exister à votre retour.
En bref, il faut prévoir suffisamment d’économie pour votre séjour, et pour les « cas où » mais aussi assurer que votre boulot continue sans vous. J’ai posé mon congé sabbatique 8 mois à l’avance, Je ne suis pas indispensable mais j’ai prévenu histoire de ménager mon équipe, trouver un remplaçant, et ranger ma pagaille ^^.


Alors si vous avez encore des hésitations sur comment quitter votre travail pour faire un break, vous avez des solutions, à vous de rassembler votre courage !!

Soyer le changement que vous voulez être.

Commentaire (0) Clics: 3905

K// Faites-le plein de minidrama cute !! Dream Knigh / Splash splash love / Noble my Love / Twenty years old

Dream Knight


Vous aimez les Idoles, Got7 ? vous allez adorer Dream Knigh ^^. Le scénario est assez simple, une jeune fille contre qui le sort s’acharne va voir débarquer chez elle un groupe de 4 mystérieux hommes qui semblent déjà la connaitre… Ce drama est cute, léger, avec son lot de drames et personnages chiants. J’ai passé un bon moment, je n’ai pas hurlé de rire, ni pleuré, mais le sourire niais y était.

Splash Splash LOVE


Un petit drama historique avec plein de situation cocasse et rigolote. Les personnages sont spécialement attachant et les rôles assez bien joués. L’histoire est celle d’une jeune étudiante trop stressée par ses examens qui finit par s’enfuir mystérieusement dans un autre espace-temps, la période Joseon où elle rencontre le roi, féru de mathématique…
Ce petit drama est plutôt bien fait et réfléchi, il a le mérite d’avoir une histoire qui a un début et une fin (c’est plutôt rare dans les mini dramas, je reste toujours sur ma faim) avec plein de de petites anecdotes historiques. On rit, on pleure, c’est plutôt pas mal.

Noble, My Love


Ça c’est ce que j’appelle un drama fait à l’arrache. J’avais l’impression de regarder une fan fiction où rien n’est cohérent ou même réfléchi. Mise à part ces points-là, si vous n’avez aucune attente particulière sur la qualité et bien c’est quand même agréable. L’histoire basique du riche et du pauvre noie radicalement l’histoire de base de vétérinaire mais les personnages donnent tout ce qu’ils peuvent et c’est assez drôle. Bref si vous n’avez plus rien à voir, vous passerez votre temps tranquillement.

Twenty Years Old

Encore des Idoles ! Bon là le scénario est simplissime, un idole tombe amoureux d’une ancienne amie d’école, situations compliquées et cocasse à la clef. C’est plutôt réussi, je l’ai vu il y a un moment mais j’en garde un bon souvenir. Encore une fois ce n’est pas du grand drama mais si vous n’êtes pas exigent, on passe un bon moment.

 

Commentaire (0) Clics: 1685

Korea 2016 // Chap 2 // La préparation d'un voyage en Corée

info

Pour illustrer mon préparation de voyage, j’aimerai m’inspirer de la vidéo d’Amelie Nari, une blogueuse/youtubeuse géniale qui vit actuellement en Corée et qui est plein de bons conseils ;). Je vous conseille d'ailleurs de vivement la suivre !


Vidéo d'Amélie Nari // Préparer son départ en Corée (ou ailleurs)

Petit jeu de question / Réponse


 1// Connaitre le pays (faire un petit séjour)

Je suis partie une dizaine de jour lors d’un voyage organisé avec le Kpop Life Magazine // Let’s Go to Seoul 2. C’était super, intense et complet, peut-être un peu trop ^^, j’avais eu le sentiment de tout survoler sans vraiment en profiter mais je fus ravie avec une envie débordante de revenir, pour beaucoup plus de temps.

2 // Un projet
Je regarde des dramas à longueur de journée, alors quand je me suis demandé ce que je pouvais bien faire en Corée, apprendre le coréen m’a semblé évidant. Même si je ne comprendrai pas tout, j’aurai au moins les bases pour aller plus loin. Apprendre toute seule c’est juste pas possible, je n’y arrive pas -_-. Ma prof particulière 박유진 que j'ai trouvée (dans mon tout petit patelin) m'a bien aidé mais faute de pratique, j'oublie aussi vite que j'apprend, pathétique... Après moult recherche et comparatif mon choix s’est porté sur le centre de langue de l’université pour femme de Ewha. Un premier niveau de coréen en 3 mois à mon arrivée à Séoul. Ce qui me permettra je l’espère d’échanger un peu plus le reste de mon séjour.

3 // Essayer d’avoir un visa de travail
Pour les diplômes c’est ok, j’ai un master 2, mais c’est mon âge qui ne va pas, je n’ai plus droit au PVT et trouver le visa qui va bien ce n’est pas « simple », avez-vous déjà essayé d’appeler l’ambassade à Paris ? Bref, le visa, c’est un problème… Je vais bien tenter un Working/ Holiday H1 mais je n’y crois pas trop. Ce qui est bien dommage, aillant peut-être moyen de travailler là bas :/.

4// Avoir des économies
J’économise depuis 2011, ce qui fait pas mal d’année et le shopping à Séoul est tellement une tuerie que dès que j’hésite à acheter quelque chose, je me dis que je trouverai mieux en Corée…

5 // Avoir des contacts coréens ou des amis français
Actuellement mon seul contact coréen concret est Alice de W2Beauty, avec qui je travaille depuis 2013. Elle est adorable et il me tarde de la rencontrer enfin pour de vrai ^^ !
Parmi les gens que j’aimerai vraiment rencontrer, je compte tous les blogeurs/youtubeurs français qui vivent actuellement en Corée. Je suis leurs aventures depuis un moment et même si je n’ai jamais osé prendre contact je serais ravie de passer un moment avec eux ;)
Je cite :
Sninnarie en Corée
Nunaya
Les Secrets de Séoul
Ooh lala Séoul
Live My Korea

5// Ne pas mettre fin à un CDI

Décision difficile de quitter ou pas un boulot auquel vous consacrez les 3/4 de votre temps, et qu'après tout j'y passe à la fois des supers moments (merci les collègues) mêlés à des situations cauchemardesques. Bref, je n'avais pas envie de démissionner mais j'avais aussi un besoin vital de partir. J’ai posé un congé sabbatique que mon boss n’a pas discuté. 2016 risque d’être une année bien difficile pour le secteur de la communication… Mais je pense qu’il sera content de me voir revenir !!

6// Je reste 6 mois
Ma date de retour est calée pour août 2016. Après un petit tour de Séoul avec mon homme, curieux de comprendre le pourquoi du coment de cette passion débordante pour le pays du matin calme ^^

7 // Les logements
Pour arriver en douceur et avoir un point de chute, j’ai fais une demande de chambre universitaire à Ewha pour les 3 premiers mois, mais le reste de mon séjour est encore dans le floue total... Les propositions sont le bienvenue ;)

8 // Ne pas emmener toute sa maison
Ça c’est la partie difficile, je suis une pro des valises remplies de "juste aux cas où" !! De toute les manières je serai limitée à ce que je serais capable de porter… Sans compter tous les petits cadeaux que je compte ramener pour mes futurs amis locaux.

9 // Originaux des diplômes
C’est toujours gênant de se balader avec des originaux mais bon, en France la copie suffit…

10 // Billet aller-retour modifiable
Je ne mets pas à l’écart que peut-être malgré tout mon enthousiasme, je commence à vivre un vrai cauchemar au bout de quelques mois en Corée, et que l’envie de rentrer me traverse l’esprit. Dans le doute, effectivement, je pourrais changer mon billet. C'est un peu plus cher, certes mais nécessaire.

11 // Passeport valable OK 
Un conseil refaite votre passeport en été, c'est super rapide !!

12 // Animal de compagnie
RIP ma petite Oupy, snif…

"Nous nous sentons en paix après chaque décision prise, même si elle est mauvaise"

Rita Mae Brown

Commentaire (0) Clics: 3715

Dramapy c'est qui ?


Ce blog a vu le jour en 2009, avec une énorme envie de partager avec le plus grand nombre cette source inépuisable de satisfation que sont les dramas. Moi c'est Madoupy, votre blogeuse dévouée. J'ai découvert les dramas japonais avec Gokusen puis je suis tombée sur Coffee Prince et tout à changé. La Corée est devenue une passion, une facination et je ne m'en lasse pas.
J'ai aussi découvert les cosmétiques coréen en 2012, ma nouvelle passion, et comme j'aime beaucoup de chose, vous trouverez de tout sur ce blog ^^. Bref, je suis une dramavore acharnée et comme j'adore partager mes passions,
voici Dramapy !

Retrouvez-moi aussi sur :