Le blog d'une Dramavore

KOREA 2016 // CHAP 3 // Quitter son job, démission, congé sans solde ou congé sabbatique ?

PicsArt 01 09 10.39.37

Avoir une envie une voyager, c’est bien, en avoir les moyens et la capacité de le faire c’est une autre affaire… Qui dit partir à l’aventure dans une contrée lointaine associe souvent cela à des souvenirs et des rencontres inoubliables… Certes. Dans nos rêves, notre futur séjour est surtout une façon de voir l’herbe plus verte chez le voisin… Mais d’une manière ou d’une autre vous allez rentrer chez vous, dans votre famille, chez vos amis, dans votre patelin local où rien n’aura changé. Que se soit définitivement ou pour quelque temps. Et si un voyage ça se prévoit, un retour se réfléchi aussi. C’est même d’ailleurs le plus important. Si le voyage est une nécessité c’est qu’il va influer sur vous et vous changera, de l’intérieur comme de l’extérieur. A votre retour, vous ne serez plus le même.
Personnellement, je n’exige rien de ce séjour en Corée mais j’en attends beaucoup à mon retour, me sentir humainement et culturellement plus riche, plus apaisée, sans regret…
Bref on ne part pas pour un séjour de 6 mois ou plus sur un coup de tête, et ça, même si vous êtes Crésus. Du moins si vous avez une once d’instinct de préservation vous vous poserez la question de ce que vous ferez à votre retour. S’il vous restera de quoi vivre, si vous aurez encore un toit, des proches, etc.

Pour ma part je suis en CDI dans une petite agence de com. Ils ont bien compris (et entendu) que ce break était vital, pleurer en bossant, ce n’est pas cool… La décision de démissionner de l’entreprise était une solution, mais j’aime trop mes collègues pour en arriver là, alors m’ai venu l’idée d’un bon break et donc de poser un congé et revenir à mon poste plus tard. Quitter un CDI, aujourd’hui, n’est pas un bon plan surtout dans les métiers de la com où les places sont chères. Mais c’est aussi prendre le risque de vraiment galérer à votre retour, parce qu’un trou dans un CV, aligné avec une démission, ça ne fait pas bon ménage….

J’ai donc demander un congé de 6 mois, et là la grande question, congé sans solde ou congé sabbatique ?
La différence me semble assez simple, soit vous avez droit à un congé sabbatique (vous répondez à tous les critères), soit votre boss est cool et vous prenez un congé sans solde.
Sur ce site, vous avez toute l’explication en détail de la différence entre les 2 et que choisir selon votre cas :

http://lesglobeblogueurs.com/conge-sabbatique-sans-solde-voyage-tour-du-monde/

Bref, quitter son travail en toute légalité et en douceur, c’est possible, le tout est de le prévoir. Il ne faut pas oublier qu’au-delà des frais de votre séjour, vous n’aurez pas non plus de rentrée d’argent, et que votre poste doit encore exister à votre retour.
En bref, il faut prévoir suffisamment d’économie pour votre séjour, et pour les « cas où » mais aussi assurer que votre boulot continue sans vous. J’ai posé mon congé sabbatique 8 mois à l’avance, Je ne suis pas indispensable mais j’ai prévenu histoire de ménager mon équipe, trouver un remplaçant, et ranger ma pagaille ^^.


Alors si vous avez encore des hésitations sur comment quitter votre travail pour faire un break, vous avez des solutions, à vous de rassembler votre courage !!

Soyer le changement que vous voulez être.

  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Clés reCAPTCHA manquantes
conditions d'utilisation.